Kangxi, l'empereur de la
dynastie Qing

retour


Portrait de l'empereur Kangxi en costume de cour, anonyme, dynastie des Qing, règne de Kangxi (1662-1722).
L'empereur en majesté

Ce portrait officiel de Kangxi représente l’empereur dans la force de l’âge,
et tel que le décrivait l’un des jésuites : « l’air majestueux, la taille bien
proportionnée et au-dessus de la médiocre (…) les traits du visage réguliers,
les yeux vifs et plus grands que le commun de la nation ». Ici, le souverain est
assis en majesté sur un trône sculpté de dragons et vêtu du costume de cour
minutieusement rendu : chapeau rouge surmonté de perles de Mandchourie,
tunique à dragons au grand col d’épaules et aux manchettes en forme de sabot
de cheval, collier de jade ou de corail, ceinture avec accessoires et bottes.
Portrait de l'impératrice Xiao Zhuangwen en habit non-officiel, anonyme, dynastie des Qing, règne de Kangxi (1662-1722).
Une puissante aïeule

L’impératrice Xiao Zhuangwen était la grand-mère de Kangxi. Son
portrait (en costume non officiel) traduit bien le caractère de cette
femme énergique, lointaine descendante d’un frère de Gengis Khan.
Cette princesse mongole qui avait épousé le dernier empereur Ming,
plaça successivement sur le trône son fils, qui devint le premier
empereur de la dynastie Qing de 1644 à 1661, puis son petit fils-Xuanye,
le futur Kangxi. Sa grand-mère avait remarqué ses capacités et elle
parvint, à le faire nommer sous le nom de Kangxi, ce qui signifie
littéralement « paix et prospérité ».
Portrait de l'empereur Kangxi en costume de cour, anonyme, dynastie des Qing, règne de Kangxi (1662-1722).
L'empereur à la fin de son règne

Ce portrait de l’Empereur Kangxi en costume de cour, peint à la fin de sa vie,
révèle la lassitude du souverain. Le réalisme dont a fait preuve l’artiste dans le
traitement du visage émacié et ridé, au regard si triste, est particulièrement
remarquable dans un portrait officiel.
Les dernières années de Kangxi furent assombries par la lutte contre des
opposants de plus en plus nombreux et par sa santé qui se dégrada. Il mourut
en 1722.
La deuxième partie du règne de Kangxi, ainsi que le règne de son petit-fils,
furent cependant si florissants pour l’Empire, que l’on qualifia par la suite
cette période d’«âge d’or du règne de Kangxi et de Qianlong».
Le trône du fils du ciel

Ce trône est en bois de santal rouge incrusté de nacre. Le dossier et les côtés
sont constitués de cinq panneaux à filets d’ivoire qui délimitent des rectangles
ornés de motifs de nuages, de dragons et de caractère de la longévité en nacre
multicolore ; des dragons monopodes, épousent la ligne de la ceinture et les
courbes des pieds. Les traverses du piétement reposent sur des tortues, microcosme
du monde.
Trône impérial orné de motifs de dragons, début de la dynastie Qing (période 1644-1722)
 
l'empereur de la dynastie Qing | le conquérant | le calligraphe | l'homme de sciences | l'image de la Chine | le collectionneur